4 Aspects des lois sur le travail de Co À ne pas négliger

Lois sur le travail de co

Les lois sur le travail de Co peuvent être un champ de mines pour les entreprises, les coûts augmentant rapidement si les entreprises ne respectent pas la conformité. Des batailles judiciaires et des amendes attendent toute entreprise qui dépasse les bornes lorsqu’il s’agit d’embaucher du personnel contractuel. Mais l’emploi de contractuels reste un excellent moyen de faire évoluer rapidement votre main-d’œuvre, si vous le faites correctement.
Qu’est-ce que le co-emploi? Le co-emploi décrit la relation juridique entre deux employeurs ou plus dans laquelle les deux ont des droits et des obligations juridiques différents concernant le même emploi. Le co-emploi est courant lorsque les entreprises utilisent des agences de recrutement, comme Sparks Group, pour trouver, recruter et employer des talents placés dans leur entreprise.

Voici quatre aspects des lois sur le co-emploi à ne pas négliger si vous contractez des talents:

1. La relation Employeur-Employé

Il n’y a rien de mal à développer une bonne relation avec vos entrepreneurs. Mais soyez conscient de développer une relation employeur-employé. Cela signifie limiter les interactions que vous avez avec vos entrepreneurs. Précisez clairement que toutes les questions, telles que la rémunération, les avantages sociaux et les plaintes, doivent passer par l’agence de dotation. Il est également avantageux que l’agence de dotation assure une formation pour le travail et supervise le rendement lorsque cela est possible.

2. La classification des entrepreneurs

La première partie des sociétés de droit du travail co doit être correcte est votre classification des employés temporaires et contractuels pour embaucher du personnel. Utilisez les tests des agences fédérales, étatiques et gouvernementales pour vous assurer que les travailleurs contractuels se classent correctement en tant que travailleurs contractuels. Allez plus loin et demandez aux entrepreneurs de signer des documents, tels qu’un contrat W2, qui les classent explicitement comme des entrepreneurs et non comme des employés de l’entreprise.
Nouvel appel à l'action

3. L’exclusion des avantages

Rédigez tous les plans d’avantages sociaux de l’entreprise de manière à exclure explicitement tous les travailleurs contractuels. Contrairement à la croyance populaire, il est légal d’utiliser un langage d’exclusion dans les régimes d’avantages sociaux, tant qu’il n’est pas discriminatoire. Assurez-vous que le conseiller juridique examine ces documents.

En savoir plus: 3 façons de faire respecter les lois sur le Co-Emploi et d’assurer la conformité

4. Étendre votre contrôle

L’écueil le plus courant pour les entreprises qui emploient des sous-traitants étend leur contrôle. L’IRS, ainsi que de nombreux États, utilisent un test de common law à 20 facteurs pour déterminer le contrôle qu’une entreprise exerce sur son personnel. Si un entrepreneur répond à la majorité de ces critères, la société est considérée comme son employeur de common law et, par conséquent, elle assumera une plus grande responsabilité à l’égard de l’entrepreneur. Révisez ces critères et assurez-vous que vous n’y tombez pas.

S’associer à un cabinet de recrutement et de dotation expérimenté et fiable, comme Sparks Group, est un moyen d’atténuer les problèmes de co-emploi. Chez Sparks Group, nous avons une vaste expérience pour aider les entreprises à naviguer dans les eaux troubles des lois sur le co-emploi afin d’assurer la conformité et de réduire les risques de problèmes juridiques complexes.

Pour en savoir plus sur les exigences de co-emploi ou sur la façon de maintenir la conformité lorsque vous travaillez avec une agence de dotation, planifiez une consultation gratuite avec un expert en dotation et en recrutement du Groupe Sparks dès aujourd’hui.

*** Les informations données dans ce post ne constituent pas des conseils juridiques.***

Trouver des talents

Laisser un commentaire